EN

Eva & Franco Mattes

What Has Been Seen
Jusqu'au 15 mars 2020
Commissaire
Erandy Vergara
Artistes
Eva Mattes, Franco Mattes
À propos de l’exposition

Avec humour et irrévérence, Eva & Franco Mattes dissèquent, testent et redéfinissent les frontières d’Internet. Depuis le milieu des années 1990, ce duo artistique sonde également avec détermination la manière dont les sociétés contemporaines ont façonné Internet et, inversement, celle dont Internet nous a façonnés (gens, relations sociales et sociétés). L’œuvre d’Eva & Franco Mattes offre l’image peu glorieuse de deux générations: celle qui a connu le monde avant Internet et celle née à l’ère du numérique. En ce sens, leur travail interpelle activement les contenus d’Internet, certaines pratiques comme le partage de vie, de même que nos sentiments et nos réactions quand nous regardons et partageons notre monde en ligne.

Lire la suite

Avec humour et irrévérence, Eva & Franco Mattes dissèquent, testent et redéfinissent les frontières d’Internet. Depuis le milieu des années 1990, ce duo artistique sonde également avec détermination la manière dont les sociétés contemporaines ont façonné Internet et, inversement, celle dont Internet nous a façonnés (gens, relations sociales et sociétés). L’œuvre d’Eva & Franco Mattes offre l’image peu glorieuse de deux générations: celle qui a connu le monde avant Internet et celle née à l’ère du numérique. En ce sens, leur travail interpelle activement les contenus d’Internet, certaines pratiques comme le partage de vie, de même que nos sentiments et nos réactions quand nous regardons et partageons notre monde en ligne.

Cette exposition à la Fondation Phi accueille le public avec deux œuvres qui examinent nos attitudes envers ce que nous, en tant qu’utilisateurs d’Internet, faisons en ligne. My Generation (2010) est une série de vidéos en ligne montrant des adeptes de jeux vidéo en furie parce qu’ils sont en train de perdre une partie. Emily’s Video (2012) présente, pendant vingt minutes, des gens en ligne qui réagissent à une vidéo qu’on ne peut pas voir, mais qui semble très choquante.

L’exposition comprend aussi Riccardo Uncut, une œuvre récente dans laquelle les artistes propulsent le partage de vie à un niveau supérieur. Pour la réaliser, le duo a acheté le téléphone portable d’un étranger pour la somme de 1000$ et en a transformé les photos et les vidéos en diaporama. Présentée sous forme d’installation vidéo, l’œuvre devient un portrait de Riccardo, l’ancien propriétaire du téléphone, allant de 2004 à 2017.

La présentation comprend également des œuvres faisant appel à du contenu Internet, comme Ceiling Cat (2016), une sculpture basée sur un mème populaire de lolcat montrant un chat regardant par un trou dans le plafond. Selon les artistes, Ceiling Cat est comme Internet, «à la fois mignon et effrayant» – tension qui est manifeste dans cette œuvre-ci et d’autres de cette partie de l’exposition. Plus effrayante qu’amusante, la série de panneaux intitulée Abuse Standards Violations (2016) examine les lignes directrices de modération de Facebook et de Google, alors que la suite d’installations vidéo Dark Content (2015) montre des avatars générés par ordinateur rappelant les récits d’êtres humains qui travaillent comme modérateurs de contenus sur Internet.

Cette exposition invite les membres du public, toutes générations confondues, à voir les autres et eux-mêmes à travers l’œuvre d’Eva & Franco Mattes.

Lieu: Fondation Phi, 451, rue Saint-Jean

Avis: Quelques œuvres contiennent du matériel s’adressant à un public adulte averti.

Biographies

Eva & Franco Mattes (nés en 1976, en Italie) vivent et travaillent à New York. Leurs œuvres ont fait l’objet d’expositions au Whitney Museum of American Art (New York), au Museum of Contemporary Art (Chicago), au Mori Art Museum (Tokyo), à la 20e Biennale de Sydney, aux Musées royaux des beaux-arts de Belgique (Bruxelles), à Performa (New York), au MoMA PS1 (New York), au New Museum (New York), au NTT InterCommunication Center [ICC] (Tokyo), à Manifesta 4 (Francfort) et à la Biennale de Venise. Leur œuvre Ceiling Cat a récemment été acquise par le San Francisco Museum of Modern Art.

Commissaire et chercheure, Erandy Vergara lit et écrit sur l’art médiatique et l’art contemporain. Ses principaux champs de recherche sont le féminisme, les études mondiales en histoire de l’art, les études commissariales, le postcolonialisme, avec un intérêt marqué pour les cultures du remix, les hauts et les bas des sciences et de la technologie, la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle, ainsi que l’éthique et l’esthétique de la participation. Elle détient une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia et un doctorat en histoire de l’art de l’Université McGill. Parmi ses expositions récentes, mentionnons Speculative Cultures: A Virtual Reality Art Exhibition, en collaboration avec la commissaire Tina Sauerländer (Anna-Maria and Stephen Kellen Gallery, Parsons School of Design, New York, 2019) et Art et intelligence artificielle: Explorations artistiques à Montréal (Printemps numérique, Montréal, 2019).

Programme éducatif
Vidéo reliée
Audios reliés

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires