EN

Bring Down The Walls: Bonbon Kojak, AKAntu (Moonshine) avec invitée spéciale Ushka

8
févr. 2020
Admission
Entrée libre, places limitées
Date et heure
Samedi 8 février 2020 de 21h30 à 3h30
À propos

Dans le cadre de l’exposition Phil Collins, la Fondation Phi pour l’art contemporain présente une série de quatre événements au cœur de l’installation artistique Bring Down The Walls. Le public est convié à des Jours d’école où des invité.e.s animeront des conférences et des ateliers sur l’abolition des prisons qui seront suivis de Soirées DJ activées par des collectifs de musique montréalais et internationaux.

Pour la troisième Soirée DJ de cette série, la Fondation Phi donne carte blanche au collectif montréalais Moonshine. Les performances seront offertes par les DJ Bonbon Kojak et AKAntu, avec invitée spéciale Ushka de Brooklyn.

L’événement débutera à l’heure prévue. Veuillez arriver tôt!

Horaire
21h30 – Bonbon Kojak (Montréal)
23h30 – Ushka (Brooklyn)
1h30 – AKAntu (Montréal)

À propos de Bring Down The Walls
Organisé en mai 2018 à New York par l’artiste Phil Collins, Creative Time, The Fortune Society et plus de 100 collaborateurs, Bring Down The Walls est un projet d’art public en trois parties qui a jeté un éclairage original sur l’industrie carcérale au moyen de la musique house et de la vie nocturne.

Bring Down The Walls est à l’origine un projet d’art public qui consistait en une aire commune qui servait d’école ouverte le jour et de boîte de nuit le soir, ainsi qu’en un album-bénéfice réunissant des classiques de la musique house réenregistrés par des chanteurs et musiciens électroniques ayant été détenus. Dans le cadre de l’exposition à la Fondation, Collins propose Bring Down The Walls (2019), une version installative du projet spécialement conçue pour Montréal et l’espace situé au 465 de la rue Saint-Jean, ainsi qu’un programme public qui s’appuiera sur les discussions et les liens issus de New York.

Horaire de Bring Down The Walls Montréal
9 novembre 2019
7 décembre 2019
Jours d'école: 13h à 18h
Soirées DJ: 23h à 6h

8 février 2020
7 mars 2020
Jours d'école: 13h à 18h
Soirées DJ: 21h30 à 3h30

Biographies

Ushka
Thanushka (Thanu) Yakupitiyage, née au Sri Lanka et élevée en Thaïlande, est une activiste, une organisatrice culturelle et une DJ connue sous le nom de « Ushka ». À 18 ans, elle déménagea aux États-Unis afin de poursuivre ses études au Hampshire College, dans l’ouest du Massachusetts. Elle obtint une maîtrise ès lettres en communications de l’Université du Massachusetts à Amherst, puis vécut pendant près de 10 ans à New York, où elle travailla comme professionnelle des médias et raconteuse au sein du mouvement pour les droits des immigrants et, plus récemment, du mouvement pour une justice climatique. Thanu s’intéresse professionnellement, politiquement et artistiquement à l’(im)migration, et elle se sert des médias comme l’écriture, la vidéo, l’audio et la musique pour explorer le quotidien des communautés brunes et noires qui s’étendent des pays du Sud jusqu’à l’Occident.

AKAntu
AKAntu est un DJ basé à Montréal et né à Lubumbashi, au Congo. Il se consacre à la musique depuis l’adolescence et a dirigé pour la première fois la production d’albums d’artistes locaux. Dès son arrivée au Canada, il s’est démarqué sur la scène indépendante, où il a présenté avec succès plusieurs fêtes dansantes.

Bonbon Kojak
Bonbon Kojak incarne l’histoire presque parfaite d’une épopée musicale née au Congo, son pays natal. Envoûté dès l’enfance par la musique congolaise, Bonbon Kojak fit ses premières découvertes à travers ses voyages. Adolescent, il prétendit étudier à Johannesburg, où il développa apparemment un intérêt particulier pour la musique électronique africaine. Ces études, si études il y eut, le conduisirent à Kiev, puis à Montréal où il perça finalement.

Il fut découvert à travers les populaires nuits clandestines Moonshine grâce à l’adresse avec laquelle il manie les sons afroélectroniques. En plus de collaborer à son collectif, Bonbon Kojak a exposé ses talents au Red Bull Music Weekenders, au Festival Nuits d’Afrique, à l’Igloofest, au Festival Juste pour rire ainsi qu’à La Grosse Lanterne.

Moonshine
Depuis 2013, le collectif montréalais Moonshine s’est fait connaître pour sa série de fêtes mensuelles et inclusives aux emplacements alternants, qui présentent des DJ, chanteurs, rappeurs, danseurs et artistes visuels en tout genre, canadiens et internationaux. La liste des invités notables y ayant participé comprend Win Butler, chanteur d’Arcade Fire (sous son alias Windows 98), Kaytranada et Sinjin Hawke, pour n’en nommer que quelques-uns. Moonshine a également lancé deux compilations où l’on peut entendre les membres du collectif et leurs collaborateurs.

Phil Collins, Bring Down The Walls, 2019. Installation vidéo trois canaux; couleur, son, 87 min. Aire publique; boîte de nuit; compilation-bénéfice double vinyle de 12 pouces. Photo: Mel D. Cole. Avec l’aimable permission de Shady Lane Productions, Berlin.

Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires