Atelier: Racines rouges/verts territoires

12 novembre 2015

L’atelier Racines rouges/verts territoires invite les participants à réfléchir aux racines historiques et culturelles du Brésil via le symbole de l’arbre pau-brasil (bois-brésil). Cet arbre, qui a donné son appellation actuelle au pays, est intimement lié à son histoire coloniale. Le bois-brésil était répandu quand les colonisateurs portugais sont arrivés sur le territoire brésilien au 16e siècle. Ceux-ci l’ont rapidement et intensément exploité – en abusant de la main-d’œuvre autochtone et de celle venue d’Afrique en esclavage – afin d’en extraire de la teinture rouge, utilisée pour l’industrie textile en Europe.

À l’occasion de l’atelier, la salle éducative de DHC/ART est transformée en vaste installation avec, en son centre, une structure tubulaire formée de matériaux trouvés et recyclés. De son sommet s’étirent plusieurs câbles/tiges reliant la structure à de larges toiles qui recouvrent les murs de la salle. Ces câbles évoquent des branches, mais ils matérialisent aussi les divers réseaux et connexions qui sont omniprésents dans nos vies quotidiennes et qui sont représentés et critiqués par plusieurs œuvres de l’exposition IMAGINE BRAZIL.

Pendant l’atelier, les participants sont invités à découper des fragments des matériaux accrochés sur la structure-arbre et à choisir des objets du quotidien suspendus sur les câbles. Ils créent ensuite un paysage-collage collectif sur les murs de la salle à partir des éléments 2D et 3D récoltés. Ce geste rappelle l’exploitation des ressources naturelles et humaines de notre planète; de manière plus générative, l’atelier nous permet de poser des gestes alternatifs de réappropriation et de recyclage d’objets qui seraient sinon jetés. Inspiré de ce qui aura été vu et discuté lors de la visite de l’exposition IMAGINE BRAZIL, le paysage-collage nous permet d’imaginer collectivement le territoire du Brésil à partir de notre propre perspective. 

Depuis 2011, les ateliers de création à DHC/ART sont conçus par des artistes locaux. Racines rouges/verts territoires est le fruit d’une collaboration entre DHC/ART Éducation et l’artiste Maria Ezcurra.

Formée à Mexico, Maria Ezcurra vit actuellement à Montréal, où elle est candidate au doctorat en Éducation artistique à l’Université Concordia. Elle a étudié les arts visuels à l’ENAP au Mexique et détient une maîtrise du Chelsea College of Art and Design à Londres ainsi qu’un MFA du San Francisco Art Institute. Ezcurra est récipiendaire de nombreux prix prestigieux, dont la bourse Fulbright-Garcia Robles et le Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC). Elle a participé à plus de 60 expositions de groupe et créé 15 expositions individuelles locales et internationales. Enseignant régulièrement, Ezcurra est également membre du Système National de Créateurs d’Art du Mexique (SNCA) et est actuellement artiste-en-résidence au département d’éducation de l’Université McGill. 

 


Réservations
Pour tout groupe de 10 personnes ou plus, il est possible de réserver une visite de groupe et un atelier de création animés par un de nos éducateurs. Ces deux activités sont gratuites. Merci de réserver via notre formulaire en ligne. Faites vite, notre calendrier se remplit et les places sont limitées!

ImagineBrazil_workshop

#atelier
#dhc/art education
#imagine brazil
#maria ezcurra