EN

We Are Our Subcultures

26
sept. 2020
Réserver
Admission
Admission générale — 15,30 $
Date et heure
Samedi 26 septembre 2020 de 16h à 17h30
À propos

Co-présentée par la Fondation PHI pour l’art contemporain et Film POP:

We Are Our Subcultures

Projection: 16h
Portes: 15h30

Entre la documentation des performances et des vidéos, Estás vendo coisas/You are see things de Bárbara Wagner & Benjamin de Burca, Wildness de Wu Tsang et I'm No Longer Here (sur Netflix) de Fernando Frias, cette programmation jette un regard sur des cultures antérieures de division – comme la classe sociale et les espaces – qui ont façonné notre sens du «moment présent», et une culture de réappropriation par le biais des sous-cultures qui articule nos nombreux futurs possibles à travers la résistance et les identités performées.

Dans Wildness, de Tsang, la notion d'espace sûr est mise à l’épreuve et remise en question dans les images produites et la documentation des événements au Silver Platter, un bar LGBT latino de Los Angeles. Dans Estás vendo coisas/You are seeing things de Wagner et De Burca, les acteur·rice·s font partie de la scène Brega au Brésil et articulent la classe sociale à travers la musique pop. Nous incluons également I'm No Longer Here de Fernando Frias (à regarder sur Netflix), un film qui dépeint la sous-culture «Kolombia» à Monterrey (Mexique) dans une réappropriation de la cumbia: la cumbia rebajada, un mouvement musical qui a dominé les années 90.

La juxtaposition de l'art et de la vie dans ce programme rend accessibles les univers sous-culturels avec la participation des membres de ces mêmes communautés ainsi que ces modes d'expression, les incorporant dans leurs modes de vie contemporains tout en superposant consciemment leurs paysages historiques et géographiques respectifs. Dans une collision entre le trope du clip vidéo et de la documentation des performances, les interprètes et les membres des différentes communautés de ce programme nous montrent leurs réalités respectives ainsi qu'une image mise en scène pour la caméra, documentant ce qui les représente et mettant en perspective des espaces créés par les artistes et appropriées par les acteur·rice·s.

Commissaires invitées: Cheryl Sim et Victoria Carrasco, Fondation PHI pour l’art contemporain

Au programme
Estás vendo coisas/You are seeing things
Bárbara Wagner et Benjamin de Burca
2017
18 min

Wildness
Wu Tsang
2012
74 min

I’m No Longer Here
Fernando Frias
2019
1 h 52 min
*Exclu de la projection, disponible sur Netflix

Les places sont limitées: premier arrivé, premier servi.
Les films seront présentés dans leur langue d’origine.

Billets: 15,30$

Photo: Bárbara Wagner et Benjamin de Burca, Estás vendo coisas/You are seeing things, 2017. Avec la permission des artistes et de Fortes D’Aloia & Gabriel, São Paulo/Rio de Janeiro

Événement Facebook

Biographies

Bárbara Wagner et Benjamin de Burca
Bárbara Wagner (1980, Brasília, Brésil) et Benjamin de Burca (1975, Munich, Allemagne) s’intéressent au documentaire spatial et à l’art qu'ils partagent. Leurs recherches plus récentes se concentrent sur les pratiques collectives et les rituels traditionnels qui se manifestent spécifiquement dans le corps des jeunes vivant dans les périphéries du Nord-Est du Brésil et qui perdent leurs connotations de résistance symbolique pour devenir des produits du tourisme et de l’industrie du divertissement. Travaillant en collaboration depuis 2011, Wagner et de Burca ont participé au 33e Panorama de Arte Brasileira (São Paulo), au 36e EVA International (Limerick) et à la 32e Biennale de São Paulo. Ils vivent et travaillent à Recife, au Brésil.

Wu Tsang
Wu Tsang aborde irrémédiablement des questions de genre et plus largement de société. Quel que soit le mode d’expression choisi (cinéma, photographie, party ou performance), un thème revient comme un leitmotiv: l’esthétique drag queen et le jeu avec les genres. Souvent avec son propre corps, Wu Tsang cherche à sublimer les représentations traditionnelles du désir et la proximité avec l’autre. Selon elle, «être queer rend sûrement plus courageux». L’artiste s’est fait connaître en 2012 grâce à son film WILDNESS, présenté pour la première fois au MoMA’s Documentary Fortnight. WILDNESS présente un portrait du Silver Platter, un bar historique situé à l’Est de Los Angeles, qui a accueilli les communautés d’immigrants latinos / LGBT depuis 1963. Le film interroge la représentation et le partage d’un safe space et d’un «espace libre» (free space), deux dimensions majeures de l’émancipation féministe. Wu Tsang a notamment exposé au MoMA, à la Tate, au Whitney. En France, elle a réalisé pour la FIAC 2016, et en partenariat avec Swarovski, une installation monumentale qui fait écho à une scène du Magicien d’Oz. Elle reçoit plusieurs nominations dont les plus récentes sont le Guggenheim Memorial Foundation (2016) et le MacArthur Genius Award (2018).

Avec la permission des artistes et de Fortes D’Aloia & Gabriel, São Paulo/Rio de Janeiro

Partenaires

Lancé en 2002 par des amis et collègues désireux de créer une manifestation culturelle d’envergure, le festival POP Montréal entame présentement sa 17e année et représente plus que jamais un événement incontournable du circuit des festivals montréalais et de la scène musicale internationale. Chaque année, pendant cinq jours, le festival rassemble plus de 400 artistes et 60 000 festivaliers. Offrant un mélange audacieux de diverses formes d’art et d’événements, le festival propose des conférences, des expositions d’artisanat et d’art visuel, des défilés de mode, des projections de films et, bien sûr, des fêtes qui durent jusqu’au bout de la nuit. Pour les musiciens, les artistes, les fans, les programmateurs, les critiques, les maisons de disques et autres membres de l’industrie, POP Montréal est le festival nord-américain qui se fait le porte-parole de la relève musicale et d’une nouvelle génération de formes artistiques indépendantes.

Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires