IMAGINE BRAZIL
Les règles du jeu

Centre Phi
407, rue Saint-Pierre
Espace A

7 novembre 2015 - 19h00

À propos

Les règles du jeu: une conversation à propos de l’exposition IMAGINE BRAZIL

avec Sofia Borges (artiste, São Paulo), Gustavo Speridião (artiste, Rio de Janeiro), Gunnar B. Kvaran (directeur, Astrup Fearnley Museet), Hans Ulrich Obrist (codirecteur, Serpentine Galleries).

Animée par Cheryl Sim (commissaire, DHC/ART Fondation pour l’art contemporain)

Le nombre de places assises est limité: premier arrivé, premier servi.

Entrée libre

La conversation sera bilingue, en français et en anglais, et sera diffusée en direct ici même sur cette page.

IMAGINE BRAZIL sera présentée à DHC/ART du 7 novembre 2015 au 13 mars 2016.

Biographies

Née en 1984, l’artiste Sofia Borges détient un baccalauréat en arts visuels de l’Université de São Paulo qu’elle a obtenu en 2008. La même année, elle s’est méritée quatre récompenses en art et une bourse en recherche et création de l’État de Pernambuco au Brésil. De 2009 à 2011, Borges a présenté sept expositions individuelles au Brésil, a été sélectionnée pour le programme Rumos Itaú et celui de la fondation Bolsa Iberê Camargo, mise en nomination pour le prix Paul Huf et a remporté le prix de la photo Porto Seguro. Elle a également été invitée par le Club de photographie du Musée d’art moderne de São Paulo. En 2012, Borges a participé à la 30e Biennale de São Paulo. En 2013, elle a été mise en nomination pour le prix de la photo BES (Portugal) et le prix Paul Huf, et a reçu le prix d’acquisition du Programa de Fotografia do Centro Cultural São Paulo. Son travail a fait l’objet d’expositions individuelles à Mexico, Madrid, Paris, Lisbonne, São Paulo, Rio de Janeiro, Denver et Oslo. En 2014, elle a de nouveau été mise en nomination pour le prix Paul Huf et a présenté son travail à Londres, Los Angeles, Lyon, São Paulo, Doha et Beijing. Borges partage son temps entre São Paulo et Paris. Récemment, elle a dirigé sa recherche vers les cavernes préhistoriques du Sud de la France.

Gustavo Speridião est guidé, dans son travail, par le concept du Kino-glaz élaboré par l’avant-garde russe. Ses actions reposent sur l’idée que le monde artistique devrait imiter l’œil humain. Se servant de cette technique pour explorer des situations quotidiennes, il travaille dans différentes disciplines, mais il est surtout connu pour ses peintures, ses photographies et ses vidéos. Il s’intéresse à l’histoire de l’art, aux gestes traditionnels en photographie et à la culture visuelle contemporaine qu’il critique également. Parmi ses expositions individuelles, mentionnons Superficial Studies, Galeria Mario Schemberg (prix FUNARTE), São Paulo, Brésil, 2015; Géométrie–Montage–Équilibrage, photos et vidéos, Jean-Luc Monterosso et Guilherme Buenos, commissaires, Maison européenne de la photographie, Paris, 2013; A Photographic Journey, Beatriz Lemos, commissaire, Galeria Kiosko, Santa Cruz de La Sierra, Bolivie, 2009; et Utopic Graphic: The Dream Circus, Galeria Fayga Ostrower (prix FUNARTE), Brasília, Brésil, 2007. Il vit et travaille à Rio de Janeiro.

Gunnar B. Kvaran est né à Reykjavik, en Islande, en 1955. Il détient un doctorat en histoire de l’art (1986) de l’Université de Provence à Aix-en-Provence. Il a été directeur du Reykjavik Art Museum de 1989 à 1997 et du Bergen Art Museum, en Norvège, de 1997 à 2001. Il est directeur du Musée d’art contemporain Astrup Fearnley d’Oslo, en Norvège, depuis 2001. Il a été commissaire de la Biennale de Lyon en 2013 et co-commissaire de la 2e Biennale d’art contemporain de Moscou en 2007. Il était récemment co-commissaire des expositions EUROPE, EUROPE: the European emerging art scene part 1 (avec Thomas Boutoux et Hans Ulrich Obrist); Cindy Sherman: Untitled Horrors (avec Daniel Birnbaum); To Be With Art Is All We Ask; In the Name of the Artists – American Contemporary Art from the Astrup Fearnley Collection; Indian Highway (avec Hans Ulrich Obrist et Julia Peyton-Jones); Andy Warhol by Andy Warhol; et China Power Station (avec Hans Ulrich Obrist et Julia Peyton-Jones).

Né en 1968 à Zurich, en Suisse, Hans Ulrich Obrist est codirecteur de la Serpentine Gallery à Londres. Auparavant, il a été conservateur au Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Depuis sa première exposition, « World Soup » (The Kitchen Show) en 1991, il a été commissaire de plus de 250 expositions. En 2009, le Royal Institute of British Architects (RIBA) lui a décerné le titre de Honorary Fellow et, en 2011, il a reçu le prix CCS Bard pour l’excellence de son travail de commissaire. Obrist a donné des conférences dans des institutions académiques et artistiques à travers le monde, et il agit comme conseiller de rédaction pour plusieurs revues et magazines. Parmi les récents ouvrages d’Obrist, mentionnons Lives of Artists, Lives of Architects, Ways of Curating, A Brief History of Curating, Do It: The Compendium et The Age of Earthquakes avec Douglas Coupland et Shumon Basar.