Kino Club
VIVISECT
Beyond Words:
Photographers of War

RÉFÉRENCE
451, rue Saint-Jean

Avec invité Nikola Stepic

11 décembre 2014 - 18h00

À propos

DHC/ART Éducation a le grand plaisir de lancer son Kino Club hivernal, une série de projections de films en lien avec les expositions Valérie Belin: Surface Tension et Richard Mosse: The Enclave. À la même occasion, nous sommes très heureux d’annoncer une collaboration avec VIVISECTfest – Festival des droits humains, un organisme basé en Serbie.

Kino Club se veut un lieu de conversation et d’échanges sur l’art actuel et ses rapports au cinéma et à la culture. C’est dans cet esprit que nous vous convions à la salle RÉFÉRENCE (451, rue Saint-Jean) quatre jeudis au cours des prochains mois pour la projection d’un film choisi par l’un des éducateurs de DHC/ART. Avant la projection, nous discuterons du film et de ses liens avec l’exposition avec un invité spécial.

Entrée libre

11 décembre 2014, 18h

VIVISECT
réal. Marija Gajicki, Serbie
2003
Serbe avec sous-titres anglais
(15 minutes)

Beyond Words: Photographers of War
réal. Eric Foss et Greg Kelly, Canada
2005
Anglais
(57 minutes)

Conversation animée par l’éducateur Daniel Fiset avec l’invité Nikola Stepic, membre du comité exécutif de VIVISECTfest.

À propos de VIVISECTfest

Le festival VIVISECTfest tient son nom d’un court métrage documentaire réalisé par sa fondatrice Marija Gajicki. Ce film porte sur l’exposition Blood and Honey du photographe Ron Haviv présentée dans la ville de Novi Sad en 2002. L’exposition d’Haviv montrait des images du conflit en ex-Yougoslavie prises dans les années 1990 ; elle a été au cœur d’une controverse engendrée par le mode de présentation des images et par la variété des réponses des spectateurs devant le contenu brut des photographies.

VIVISECTfest se veut un forum éducatif et artistique dans lequel les participants sont invités à prendre connaissance des différents enjeux internationaux liés aux droits humains. Sa mission cadre parfaitement avec le Kino Club, qui se veut un lieu d’échange à propos du contenu des expositions présentées chez DHC/ART. L’expérience nous permettra de penser collectivement les liens entre la production documentaire contemporaine et l’œuvre de Richard Mosse.