EN

Entretien avec Raphaëlle de Groot

Date de publication
Dimanche 17 novembre 2019
À propos

Axée sur le processus, la pratique artistique de Raphaëlle de Groot s’arrime généralement à des milieux de vie ou encore de travail. Elle implique la participation d’individus et de communautés dans la production de traces et de récits, révélant des hors champs de l’expérience humaine, domaines non-visibles, souvent oubliés ou négligés. Développés à partir de rencontres, de collaborations, de cueillettes et d’actions variées, ses projets sont ouverts et exploratoires. Les œuvres qui en découlent peuvent comprendre autant le dessin, la photographie et la vidéo que l’installation et la performance. Récemment, dans le cadre de l’événement Repères2017 | LandMarks2017, elle a présenté Subsistances – Inniun, un projet à plusieurs volets découlant de sa rencontre avec le territoire de la Minganie en Moyenne-Côte-Nord et, surtout, de ses échanges avec les communautés autochtones et allochtones qui l’habitent. Raphaëlle de Groot détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (2007). Ses travaux ont été exposés en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe depuis 1997. Elle a reçu plusieurs distinctions dont le prix artistique Sobey en 2012.

Vidéos suggérées
Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires