EN

IMAGINE BRAZIL – Bande-annonce

Date de publication
Mardi 18 février 2020
À propos

Commissaires:
Gunnar B. Kvaran, Astrup Fearnley Museet (Oslo),
Hans-Ulrich Obrist, Serpentine Gallery (Londres),
Thierry Raspail, Musée d’art contemporain (Lyon),
en collaboration avec Cheryl Sim, DHC/ART Fondation pour l’art contemporain (Montréal).

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain est fière de présenter IMAGINE BRAZIL, une exposition majeure dédiée à l’art contemporain du Brésil.

«Nous avons tous en tête une idée du Brésil. Ce pays est proche de nous, et il est tout à la fois lointain, mystérieux et troublant. D’une certaine manière, le Brésil est un pays imaginaire, aux paysages spectaculaires et magiques, aux populations d’origines diverses et aux appartenances sociales extrêmes. En fait, avant d’être un pays, c’est un conglomérat de régions multiples, riches et passionnantes. Il est donc impensable de résumer en quelques mots l’histoire de sa nation et de son territoire, une impossibilité qui vaut tout autant pour sa scène artistique.

C’est pourquoi nous avons intitulé cette exposition: IMAGINE BRAZIL. On y trouvera d’abord une véritable constellation d’œuvres de jeunes artistes qui incarnent notre vision de l’art contemporain émergent au Brésil. Autour de ce premier choix, deux autres pôles articulent l’exposition et lui confèrent des caractéristiques propres. Le premier est une sélection d’artistes plus établis, invités par les jeunes artistes dont nous avons retenu l’œuvre, et qui dessine une histoire récente de l’art au Brésil; le second est une exposition dans l’exposition, organisée par Jacopo Crivelli Visconti et Ana Luiza Fonseca, qui présente une sélection remarquable de livres d’artistes conçus par de jeunes créateurs. Ce triple parti pris ne tente pas d’énoncer une vérité unique, mais essaie au contraire de formuler des hypothèses et des propositions fondées à la fois sur nos propres connaissances, notre sensibilité et notre expérience limitée de commissaires européens, en les combinant aux choix personnels des jeunes artistes brésiliens et l’expertise de commissaires travaillant dans le pays.»

– Gunnar B. Kvaran, Hans Ulrich Obrist et Thierry Raspail

Vidéos suggérées
Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires