Le religieux et le vestimentaire: foi, mode et politique

Centre Phi
407, rue Saint-Pierre
Espace D

16 mars 2016 - 18h00

À propos

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain, en collaboration avec le London College of Fashion (University of the Arts London), présente:

Le religieux et le vestimentaire: foi, mode et politique (Faith and Fashion: Religion, Dress and Politics)

Intervenantes:
Farheen HaQ
Yasmin Jiwani
Reina Lewis (présidence de la conférence)
Cheryl Sim
Jasmin Zine

Reina Lewis, auteure de Muslim Fashion: Contemporary Style Cultures et professeure au London College of Fashion (UAL), présente, pour la première fois à Montréal, sa série Faith and Fashion. Cette table ronde abordera la question, parfois épineuse, des liens entre le religieux et le vestimentaire dans les contextes montréalais et canadien. Un panel d’experts réfléchira sur le monde vestimentaire de la femme musulmane et sur sa transformation en problématique régionale et nationale à la lumière de la récente campagne électorale fédérale, de la Charte des valeurs proposée par le précédent gouvernement québécois, et de l’arrivée actuelle des réfugiés syriens.

Plusieurs intervenantes se joindront à Lewis afin de discuter de la portée interconfessionnelle des débats publics autour du vestimentaire et du religieux: Cheryl Sim, commissaire à DHC/ART; Jasmin Zine, professeure à l’Université Wilfrid-Laurier et auteure de Islam in the Hinterlands: Muslim Cultural Politics in Canada; Yasmin Jiwani, professeure à l’Université Concordia et auteure de Faces of Violence in the Lives of Girls; et Farheen HaQ, artiste médiatique dont le travail porte sur les questions de la trace culturelle du corps, du rituel et du geste.

Cet événement se veut ouvert et inclusif, et la participation du public est encouragée. Faith and Fashion est en effet conçu comme un lieu de rencontre entre les communautés religieuses et ethniques, ainsi qu’entre designers, artistes et militants, où l’on pourra discuter librement de sujets pertinents et d’actualité portant sur le religieux, le vestimentaire et l’appartenance.

Pour consulter la documentation d’itérations antérieures de Faith and Fashion, veuillez visiter: www.arts.ac.uk

Veuillez noter que la discussion aura lieu en anglais.

Entrée libre

Événement Facebook

Biographies

Farheen HaQ est née et a grandi dans la région du Niagara, dans le sud de l’Ontario. Elle vit et travaille depuis 18 ans à Victoria, en Colombie-Britannique. Ses projets d’art médiatique explorent la trace culturelle du corps, le rituel et le geste. Elle est détentrice d’un baccalauréat en développement international de l’Université de Toronto (1998), d’un baccalauréat en éducation de l’Université d’Ottawa (2000) et d’une maîtrise en arts visuels de l’Université York (2005). Les œuvres de HaQ ont été présentées à travers le Canada et à l’international, notamment à New York, Paris, Buenos Aires et Lahore, ainsi qu’en Hongrie et Roumanie. Ses expositions récentes incluent Being Home à la Comox Valley Art Gallery en 2015, Fashionality à la McMichael Canadian Art Collection, Collected Resonance à la Art Gallery of Greater Victoria, Pulse Interval à Open Space (Victoria, C.-B.), et The Emperor’s New Clothes à la Talwar Gallery (New York) et au Pulse Contemporary Art Fair (Miami). En 2014, elle a été finaliste pour le Prix artistique Sobey.

Yasmin Jiwani est professeure titulaire au département de communication de l’Université Concordia. Avant de s’établir à Montréal, elle était chercheuse principale et directrice du FREDA, Centre for Research on Violence Against Women and Children, une initiative conjointe de l’Université Simon Fraser et l’Université de la Colombie-Britannique. Jiwani a contribué à de nombreux recueils, et est auteure de Discourses of Denial: Mediations of Race, Gender and Violence (2006)et co-éditrice de Girlhood, Redefining the Limits (2006), et Faces of Violence in the Lives of Girls (2014). Ses recherches antérieures ont examiné la représentation médiatique de la race et du genre en contexte de violence systémique et domestique. Son travail actuel porte sur le féminicide et la représentation des jeunes musulmans dans les médias.

Reina Lewis est professeure Artscom Centenary au département d’études culturelles du London College of Fashion, University of the Arts London, à Londres en Grande-Bretagne. Son plus récent livre, Muslim Fashion: Contemporary Style Cultures, a été publié par Duke University Press en 2015. Elle est aussi auteure des livres Rethinking Orientalism: Women, Travel and the Ottoman Harem (2004), et Gendering Orientalism: Race, Femininity and Representation (1996). Elle est éditrice de Modest Fashion: Styling Bodies, Mediating Faith (2013), et co-éditrice, avec Nancy Micklewright, de Gender, Modernity and Liberty: Middle Eastern and Western Women’s Writings: A Critical Reader (2006), avec Sara Mills, de Feminist Postcolonial Theory: A Reader (2003), et, avec Peter Horne, de Outlooks: Lesbian and Gay Visual Cultures (1996). Lewis est également commentatrice médiatique invitée, notamment au New York Times, BBC World, Huffington Post, BBC Radio 4, BBC Radio1, The Guardian, The Times, Marie-Claire magazine, Elle Brazil, Businessoffashion.com, et Fortune.com.

Cheryl Sim est commissaire à DHC/ART Fondation pour l’art contemporain, ainsi qu’artiste, musicienne et universitaire. S’intéressant à diverses formes d’art engagé, tant sur le plan politique que conceptuel, son travail de commissaire porte sur la notion de diaspora, la théorie de l’écran, l’économie politique, le vestimentaire comme marqueur d’identité, et l’utilisation de la musique en art contemporain. Elle a récemment organisé les expositions Surface Tension, de Valérie Belin et Pièces de résistance, de Yinka Shonibare MBE. Son travail en art vidéo a été présenté dans des festivals partout en Amérique du Nord. Comme artiste musicale, elle a plusieurs albums à son actif, tant en solo qu’en collaboration, et s’est produite sur scène à plusieurs reprises au Festival international de Jazz de Montréal. Elle vient de terminer un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal.

Jasmin Zine est professeure de sociologie à l’Université Wilfrid-Laurier. Ses nombreuses publications sur le féminisme musulman, les études féminines musulmanes et l’éducation chez les musulmans dans la diaspora canadienne incluent Canadian Islamic Schools: Unraveling the Politics of Faith, Gender, Knowledge and Identity (2008)Islam in the Hinterlands: Muslim Cultural Politics in Canada (2012), et, comme co-auteure avec Lisa K. Taylor, Muslim Women, Transnational Feminism and the Ethics of Pedagogy: Contested Imaginaries in post-9/11 Cultural Practice (2014). Comme consultante émérite en éducation, elle a travaillé à l’élaboration de lignes directrices internationales en matière d’éducation et de politique pour le combat contre l’islamophobie et la discrimination anti-musulmans, en collaboration avec le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le Conseil de l’Europe, et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Reina Lewis, logos

Image

Reina Lewis, Istanbul, 2009.