Dissections

Jake et Dinos Chapman

14 juin 2014 - 17h00

À propos

Dissections est le titre d’une série de tables-rondes offerte dans le programme d’événements publics de DHC/ART qui est conçu pour favoriser un débat interdisciplinaire sur l’art contemporain. C’est avec un grand bonheur que DHC/ART est coprésentateur de l’événement avec Canadian Art dans le cadre du tout premier Gallery Hop de ce dernier à Montréal.

Les conférenciers choisis pour cet événement Dissections présenteront des concepts, des thèmes et approches inspirés de l’exposition de Jake et Dinos Chapman intitulée Come and See, que l’on peut voir présentement à DHC/ART. Après les exposés, le public sera invité à prendre part à une discussion.

Les conférenciers:
Leisure (Meredith Carruthers et Susannah Wesley), artistes-commissaires
Julie Roberge Van Der Donckt, doctorante, histoire de l’art, Université de Montréal
Christine Tappolet, professeure de philosophie, Université de Montréal
Docteur Harvey Giesbrecht, médecin et psychanalyste

Cet événement sera présenté en français et en anglais.

Entrée libre

Biographies

Julia Roberge Van Der Donckt
Doctorante au département d’histoire de l’art de l’Université de Montréal
(présentation en français)

«Je souhaite mettre en perspective l’esthétique de l’irrévérence adoptée par les frères Chapman en regard de la question de la censure institutionnelle en m’appuyant sur quelques controverses qui ont entouré le travail des artistes depuis une quinzaine d’années.»

Titulaire d’une maîtrise en muséologie, Julia Roberge Van Der Donckt est présentement doctorante au département d’histoire de l’art de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur des controverses récentes touchant des expositions d’art contemporain aux États-Unis. Sa thèse, intitulée «Le musée et la cité: re-configurations de l’espace de la controverse», traite des spatiotemporalités de la polémique muséale et interroge le rôle exercé par la circulation d’images sur Internet et les médias sociaux dans ce type de conflit. Elle a été co-commissaire de l’exposition Anti-Corps, présentée à la galerie Espace projet au printemps dernier.

Leisure (Meredith Carruthers et Susannah Wesley)
Artistes et commissaires
(présentation en anglais)

«À la manière des Chapman, nous avons décrit notre pratique comme “une longue conversation”, une collaboration en cours entre deux personnes de même sensibilité qui puisent leur inspiration dans des lieux non conventionnels et, parfois, ultra-conventionnels. Comme dans toute bonne conversation, nous espérons que la transformation d’une réflexion indépendante en idée partagée nous entraînera peut-être dans des territoires inconnus et inexplorés.»

Leisure, c’est Meredith Carruthers et Susannah Wesley, des artistes et commissaires établies à Montréal. Travaillant ensemble depuis 2004, leur pratique collaborative explore l’intersection entre le récit imaginaire et la recherche socio-historique d’un point de vue féministe. Ayant recours aux stratégies du commissariat et de la production artistique, elles créent un espace productif pour faire avancer l’imagination et la compréhension. Carruthers et Wesley ont réalisé des expositions et des projets spéciaux en collaboration avec des lieux au Canada et à l’étranger, et elles ont participé à des résidences à Banff, Dawson City, Haliburton, Montréal et Vienne.

Christine Tappolet
Professeure titulaire au département de philosophie de l’Université de Montréal et directrice du Centre de Recherche en Éthique (CRÉ)
(présentation en français)

«En regardant une œuvre comme The Sum of All Evil, on ressent un mélange étrange d’horreur, de dégoût et d’amusement. La question que j’aimerais approfondir est celle du rôle de l’humour dans ce contexte. Peut-on parler d’une fonction de rédemption? Ou bien le monde représenté par les frères Chapman signifie-t-il non pas simplement la banalisation du mal, mais sa généralisation absolue?»

Christine Tappolet est professeure titulaire au département de philosophie de l’Université de Montréal et directrice du Centre de Recherche en Éthique (CRÉ). S’intéressant à l’éthique, à la psychologie morale et aux théories des émotions, elle a publié près de 70 articles et chapitres et a codirigé plusieurs ouvrages, dont Weakness of Will and Practical Rationality (Oxford, 2003). Elle est l’auteure d’Émotions et valeurs (Presses Universitaires de France, 2000) et, avec Ruwen Ogien, de Les Concepts de l’éthique (Hermann, 2008). Elle prépare actuellement un livre intitulé Emotions, Values, and Agency.

Harvey Giesbrecht
(présentation en anglais)

Le docteur Harvey Giesbrecht a reçu une formation de médecin et de psychanalyste. En 2005, il a obtenu un doctorat en histoire de l’art de l’Université Concordia. Il a une pratique à temps plein en psychothérapie et en psychanalyse, et fait partie l’équipe de professeurs de l’Institut Argyle et du Canadian Psychoanalytic Society. En 2012, il a publié Art in the Offertorium: Narcissism, Psychoanalysis, and Cultural Metaphysics (Rodopi Press) avec Charles Levin.