EN

Bring Down The Walls: Oasis (MTL) avec invité spécial Robert Owens

9
nov. 2019
Admission
Entrée libre, places limitées
Date et heure
Samedi 9 novembre 2019 de 23h à 6h
À propos

Dans le cadre de l’exposition Phil Collins, la Fondation Phi pour l’art contemporain présente une série de quatre événements au cœur de l’installation artistique Bring Down The Walls. Le public est convié à des Jours d’école où des invité.e.s animeront des conférences et des ateliers sur l’abolition des prisons et la justice sociale, qui seront suivis de quatre Soirées DJ activées par des collectifs de musique montréalais et des invités internationaux.

Pour la première soirée DJ de cette série, Oasis Mtl animée par Datchka présente Fred Everything et Don Barbarino avec invité spécial, une légende de la musique house, Robert Owens.

Horaire
23h – Don Barbarino (Montréal)
1h – Robert Owens (Chicago)
3h – Fred Everything (Montréal/Lazy Days Recordings)

Jour d’école
Durant le jour, ne manquez pas la table ronde intitulée Abolition maintenant!, avec la participation du Groupe anti-carcéral [Anti-Carceral Group], Brittany Weisgarber et Nina Segalowitz, Reuben Miller, Dorothy Williams et Will Prosper.

À propos de Bring Down The Walls
Organisé en mai 2018 à New York par l’artiste Phil Collins, Creative Time, The Fortune Society et plus de 100 collaborateurs, Bring Down The Walls est un projet d’art public en trois parties qui a jeté un éclairage original sur l’industrie carcérale au moyen de la musique house et de la vie nocturne.

Bring Down The Walls est à l’origine un projet d’art public qui consistait en une aire commune qui servait d’école ouverte le jour et de boîte de nuit le soir, ainsi qu’en un album-bénéfice réunissant des classiques de la musique house réenregistrés par des chanteurs et musiciens électroniques ayant été détenus. Dans le cadre de l’exposition à la Fondation, Collins propose Bring Down The Walls (2019), une version installative du projet spécialement conçue pour Montréal et l’espace situé au 465 de la rue Saint-Jean, ainsi qu’un programme public qui s’appuiera sur les discussions et les liens issus de New York.

Événement Facebook

Biographies

Oasis Mtl
En septembre 2010, un collectif constitué de promoteurs, producteurs et DJ montréalais d’origine haïtienne ont décidé de s’unir afin de créer un événement à leur image. Provenant de trois familles événementielles: Agence Hausbeat (Datchka & Iseult), Fockus Ent. (Mike Stevens) et 5 Starz Dope Soundz (Ralph Destiné & Don Barbarino), «Oasis Wednesdays» fut créé. Ce fut un incontournable du mercredi soir au Salon Daomé pendant 5 ans (2010-2015).

Ils ont élu résidence à Le Bleury bar à vinyle, Maison 2109, Village au Pied-du-Courant (annuellement) et récemment au Local Legend, ayant pour mission électrisante de vous faire vibrer sous le meilleur son de deep house, soulful house, Afro house, hip-hop, Kompa et autres.

Oasis Mtl collabore avec les meilleurs artistes locaux et internationaux tels que Karizma, Spinna, Manoo, Djeff Afrozila, Osunlade, Oscar P, DJ Sabine, Josh Milan, et plus. Oasis Mtl n’est pas juste un party, mais une expérience à vivre. En cas de sécheresse musicale, Oasis Mtl est votre point d’eau rythmique garantie.

Robert Owens
Avec plus de 20 ans de succès en tant que chanteur, compositeur, producteur et DJ, Robert Owens est certainement la voix la plus célébrée de la musique house. «Tears», «I’ll Be Your Friend» et «Ordinary People» sont parmi les chansons où l’on peut entendre la voix de velours de Robert Owens, et ces enregistrements sont devenus de véritables classiques dance. Comme beaucoup d’autres chanteurs, Robert Owens a commencé sa carrière à l’église, dans des chorales gospel. Ayant grandi dans des quartiers moins fortunés de Chicago et Los Angeles, la musique est devenue son échappatoire de prédilection. Il a d’abord fait son entrée dans le monde émergent de la musique house des années 1980 non pas comme chanteur, mais comme DJ. À l’époque, des gens comme Ron Hardy et Frankie Knuckles étaient en train de définir le son de la musique house dans des lieux mythiques tels que le Warehouse et le Music Box. Robert était alors DJ dans des fêtes de quartiers et des plus petits clubs de Chicago. 

En 1985, Robert a rencontré Larry Heard, un producteur pionnier de Chicago. Avec Ron Wilson, ils ont formé Fingers Inc. et ont fait paraître une série d’excellentes chansons telles que «Mysteries of Love» et «Can You Feel It», qui est immédiatement devenue un classique house. Cette collaboration a culminé dans un des premiers albums house, Another Side, paru en 1988. Le groupe a ensuite décidé de mettre fin à ses activités afin que chacun puisse poursuivre leur carrière solo. Robert est demeuré fidèle à ses origines en tant que DJ de clubs. Novateur et demandé, il éblouit encore les foules au Royaume-Uni, en Europe, au Japon et en Amérique avec son mélange unique de deep house et d’electronica.

Fred Everything
Fred Everything a été un des chefs de file du monde de la musique house depuis le milieu des années 1990, avec plus de 250 enregistrements et remix sur les meilleurs labels à l’international, tels que Defected, 20:20 Vision, On, Freerange, Compost et sa propre étiquette Lazy Days qu’il dirige depuis 2005. Un habitué de la scène internationale, il a habité Londres et San Francisco avant de revenir à Montréal en 2015. Il a été voté meilleur artiste deep house par Traxsource en 2016.

Don Barbarino
Comme l’agent 007, «God-D» possède un alter ego, Don Barbarino, qui lui permet d’exprimer son amour et sa passion intenses pour la musique house, qu’il apprécie depuis aussi longtemps que le hip-hop. Formé à la dure dans le milieu du hip-hop, Don Barbarino est DJ depuis des années. S’étant mérité le respect et la reconnaissance des milieux du house et du hip-hop montréalais. «D» s’affaire maintenant à fonder sa propre étiquette de disques, 5 Starz Dope Soundz, en collaboration avec DJ Soul P.

Phil Collins, Bring Down The Walls, 2019. Installation vidéo trois canaux; couleur, son, 87 min. Aire publique; boîte de nuit; compilation-bénéfice double vinyle de 12 pouces. Photo: Mel D. Cole. Avec l’aimable permission de Shady Lane Productions, Berlin.

Partenaires
Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires