Observations périphériques
Une soirée de musique

Commissaire invité:
Eric Mattson

Musée des beaux-arts de Montréal
Auditorium Maxwell-Cummings
1379, rue Sherbrooke Ouest

21 avril 2011 - 19h00

À propos

DHC/ART présente cette soirée musicale unique dans le cadre de l’exposition consacrée à l’artiste minimaliste et conceptuelle Ceal Floyer, en cours jusqu’au 16 mai 2011.

Ce programme permet la présentation à un auditoire montréalais de cinq musiciens exceptionnels provenant de divers courants musicaux. Cet événement propose des musiques composées ou interprétées par des musiciens reconnus pour leur démarche conceptuelle et la production de musiques dites minimales.

Tout comme l’exposition de Ceal Floyer est un tout amplifié par la variété des propositions, ce programme favorise une prise de conscience de la diversité et de la cohérence de la création musicale d’aujourd’hui. Libre à nous, tant dans notre perception des œuvres de Ceal Floyer que dans notre écoute attentive des compositions de ce programme, de voir et d’entendre la magie qui nous est offerte.

Entrée libre

Le nombre de places assises est limité; premier arrivé, premier servi.

PROGRAMME

Richard Garet (New York, É.-U.), Light Field III, performance audiovisuelle
Composition: Richard Garet

Xenia Pestova (Montréal, QC), Being and Becoming, pour piano miniature et bande sonore
Composition: Lou Bunk

Charles Curtis (San Diego, É.-U.), Naldjorlak, pour violoncelle
Composition: Éliane Radigue

Jon Mueller (Milwaukee, É.-U), I almost expect to be remembered as a chair, pour percussions et instruments électroniques
Composition: Jon Mueller

Biographies

Richard Garet allie différents médiums dans son travail: image en mouvement, son, performances live et photographie. Il s’intéresse aux phénomènes qui se produisent dans des médiums comme le cinéma et la vidéo, ainsi qu’aux relations qu’entretiennent les humains avec les environnements artificiels et naturels. Son exploration audiovisuelle se fait par étapes: concept et fonction, matière et processus, l’écoute, visionnement et expérience. Il s’intéresse également au vaste paysage sonore qui l’entoure et à la manière dont ces bruits établissent un champ sonore, en arrière-plan, dont il fait quotidiennement l’expérience, qu’il en soit conscient ou non. Son travail a fait l’objet d’expositions et de performances dans de nombreux pays et ses compositions sonores sont parues sur différentes étiquettes. richardgaret.com

Xenia Pestova est une pianiste qui s’intéresse tout particulièrement à la présentation de pièces contemporaines et d’œuvres puisées dans le répertoire traditionnel. Après une formation musicale en piano et en composition en Russie lorsqu’elle était enfant, Xenia a poursuivi ses études au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en France et au Canada. En plus de donner des récitals en solo, Xenia aime collaborer avec d’autres musiciens et se produire comme pianiste d’ensemble ou soliste avec divers ensembles internationaux. Avec le pianiste Pascal Meyer du Luxembourg, elle exécute un duo consacré au stimulant et dynamique répertoire contemporain, et elle est membre fondateur et directrice artistique du collectif montréalais de musique actuelle, la Contemporary Keyboard Society.

Le violoncelliste de formation classique Charles Curtis se moque des barrières musicales qui semblent insurmontables pour certains. Intéressé par les scènes baroque, contemporaine, jazz et rock expérimental, il est aussi à l’aise aux côtés de La Monte Young, avec lequel il a collaboré pendant quinze ans, que dans l’underground new-yorkais et ses représentants Elliot Sharp, Donald Miller, Alan Licht, Michael J. Schumacher et Jim O’Rourke. En septembre 2006, la pièce Naldjorlak (pour Charles Curtis), créée pour lui par la compositrice Éliane Radigue, a été enregistrée à la chapelle Notre Dame de Bon Secours, à Paris, et ensuite publiée sur étiquette Shiiin. neospheres.free.fr

En tant que batteur et percussionniste depuis vingt-cinq ans, Jon Mueller s’est de plus en plus intéressé à un dialogue physique entre le lieu et le matériel qui y est présenté, contournant les approches conventionnelles de la percussion et tenant compte de l’espace dans lequel ce son est présenté pour créer une plus grande expérience pour les auditeurs. Il a collaboré avec James Plotkin, Marcus Schmickler, Dan Burke, Asmus Tietchens, Lionel Marchetti, Z’EV, Jason Kahn et Jack Wright, entre autres artistes. Il a dirigé la maison Crouton de 1999 à 2009, en raison de son intérêt pour la manière dont les gens font l’expérience d’un produit sonore et écrit. Il se consacre présentement à rhythmplex.com. rhythmplex.com

Eric Mattson est commissaire indépendant dans les domaines des arts sonores et des nouveaux médias; il est aussi programmateur pour des événements en arts et musiques numériques. Il est reconnu pour sa passion envers la recherche musicale et la diffusion de musiques expérimentales et aventureuses. Parmi ses récentes réalisations, mentionnons Le son a des jambes qui proposait ces dernières années, dans divers centres d’artistes et galeries, des œuvres d’arts sonores et cinétiques; Études Phénoménales, qui était présentée en décembre 2010, à la galerie Axenéo7 avec les artistes Jean-Pierre Aubé et Mathieu Beauséjour; les six expositions de la série Ondes, immanence ou matérialité, présentement en cours dans le cadre de la programmation 2010-2011 à la galerie Action Art Actuel. Eric Mattson est membre du collectif Minute, un organisme de diffusion des pratiques en arts médiatiques; il est également directeur de l’étiquette de disques ORAL. oral.qc.ca