EN

Art contemporain et l’apprentissage du français: expériences communes et croisées

Date et heure
Mercredi 21 février 2018

Art contemporain et l’apprentissage du français: expériences communes et croisées

Dans le cadre d’une série d’entretiens avec des collaborateurs de DHC/ART Éducation, nous avons eu envie de nous pencher sur l’intégration de l’art contemporain dans le processus d’apprentissage du français. L’expérience de l’art contemporain s’accompagne parfois d’une difficulté à mobiliser le langage requis pour exprimer ce qui est ressenti. À cet effet, celui-ci peut avoir un effet déstabilisant pour les regardeurs, avec un vocabulaire parfois trop spécialisé, un bagage théorique difficilement accessible. Le défi est double lorsqu’on associe l’expérience d’une œuvre d’art à une situation d’apprentissage d’une nouvelle langue. C’est pourtant ce que plusieurs de nos visiteurs font lorsqu’ils et elles viennent à la Fondation et qu’ils et elles font partie de classes de francisation. L’accompagnement en visite sert alors à encourager les étudiants dans leur réflexion sur l’art, à reconfirmer l’importance de celui-ci dans nos quotidiens. Les participants sont appelés à s’engager dans une qualité d’observation, à être à l’écoute des œuvres et de ceux et celles qui nous entourent, à travailler en commun pour définir l’impact de l’art dans nos vies.

Depuis les débuts du programme éducatif de DHC/ART, nous avons accueilli de nombreux groupes en francisation. Aujourd’hui, Amanda Beattie et moi avons eu le grand plaisir de discuter avec Feriel Oumsalem et Christine Brault, toutes deux enseignantes en français. Feriel enseigne à ILSC, une école de langues située à deux pas de la Fondation, et Christine accompagne les élèves en francisation du Cégep du Vieux-Montréal. Lors de nos visites, alors qu’ils partagent leurs analyses des œuvres présentées, les groupes de Feriel et Christine nous prouvent que l’art contemporain se définit dans le dialogue; qu’il y a autant de manières de faire et de décrire l’expérience de l’art contemporain qu’il y a de visiteurs qui passent nous voir.

Feriel et Christine sont deux de nos collaboratrices les plus fidèles, et nous les remercions d’avoir pris le temps d’échanger avec nous.

Daniel Fiset
DHC/ART Éducation

Photos: Dahlia Cheng

Articles reliés

Helena Martin Franco. Absence à main levée.

Par Daniel Fiset Dans le cadre du projet d'engagement public Incandescences, développé en lien avec l’exposition Lee Bae: UNION, quatre artistes proposeront des réactivations des archives de la Fondation PHI. Première invitée du projet, Helena
Lire la suite

Matériaux d’atelier: Tracés par le feu: frottis de charbon et ensemencements

Tracés par le feu: frottis de charbon et ensemencements est un atelier de création en ligne conçu et animé par l’artiste Alana Bartol, ainsi que par l’artiste, botaniste et éducatrice Latifa Pelletier-Ahmed – toutes deux basées à Mohkinstsis/Calgary – en
Lire la suite

Lee Bae. Distinguer les traces du passé.

Par Daniel Fiset Commissaire adjoint – Engagement, Fondation PHI L’outil Mouvements: Lee Bae est conçu par l’équipe de l’éducation à la Fondation PHI afin d’encourager les visiteurs à développer en profondeur certains concepts clés explorés par
Lire la suite

Projet d’engagement public: Incandescences

Avec Marjolaine Bourdua Emma Haraké Kama La Mackerel Helena Martin Franco Commissaire: Daniel Fiset Afin de mieux distinguer le rôle de la Fondation PHI dans l’écosystème de l’art contemporain montréalais, québécois et canadien, nous avons pris l’habitude de dire
Lire la suite
Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires