FR

La mémoire de l’eau: la poésie visuelle d’Un chemin escarpé

Date and time
Tuesday, October 26, 2021

La mémoire de l’eau: la poésie visuelle d’Un chemin escarpé

Cet écrit poétique est le fruit d’un projet de co-création entre Méshama Rose Eyob-Austin et Marie-Hélène Lemaire qui porte sur l’œuvre Un chemin escarpé de l’artiste Jamilah Sabur. Il prend la forme d’une introduction et d’un «poème sur l’eau» qui vibre de leurs deux voix et explore le thème de l’interconnexion.

Thème: Interconnexion

Par Marie-Hélène Lemaire
Responsable de l’éducation

L’exposition de Jamilah Sabur à la Fondation PHI s’intitule La montagne fredonne sous l’océan et son œuvre présentée dans celle-ci, Un chemin escarpé. Le thème de l’interconnexion y est très présent. Il y a d’un côté la connexion avec les ancêtres et le patrimoine culturel jamaïcain de l’artiste. Et de l’autre la connexion avec la nature de son pays natal, ses montagnes Bleues, ses océans, ses mers, ses plages et ses escarpements.

Jamilah Sabur a quitté la Jamaïque très jeune pour immigrer à Miami aux États-Unis. La mer des Caraïbes et l’océan Atlantique emplissent l’espace qui la sépare de sa terre d’origine. Les motifs d’eau qui ponctuent son œuvre représentent pour l’artiste une manière de se reconnecter aux Caraïbes. Comme elle nous le dit d’ailleurs, l’eau se souvient, elle porte en elle la mémoire. L’eau a aussi cette capacité de lier les choses entre elles.

Un poème sur l’eau
Par Méshama Rose Eyob-Austin et Marie-Hélène Lemaire

Compte tenu de l’importance de l’eau dans l’œuvre de Sabur, nous vous proposons ici un «poème sur l’eau». Un poème qui porte sur l’eau et s’en inspire. Il s’écrit au gré des ondes et des remous des rivières, des fleuves et des océans. Il suit une logique de résonances et de vibrations entre nos mots. Il plonge dans les profondeurs, remonte vers les surfaces. Il s’accorde aux rythmes des marées.

L’outil Mouvements: Larry Achiampong + Jamilah Sabur est conçu par l’équipe de l’éducation à la Fondation PHI afin d’encourager les visiteurs à développer en profondeur certains concepts clés explorés par les expositions Larry Achiampong: L’explorateur de reliques et Jamilah Sabur: La montagne fredonne sous l’océan.

Méshama Rose Eyob-Austin
Méshama Rose Eyob-Austin complète son premier semestre du programme de baccalauréat en psychologie de l’Université McGill. En 2019, elle s’est vu remettre le prix Victor Phillips par la troupe de théâtre The Black Theatre Workshop pour son essai publié dans Black Writers Matter, un recueil d’œuvres d’auteur·trice·s noir·e·s émergent·e·s. À titre de chanteuse émergente, elle s’est produite lors d’événements présentés dans la communauté, dont la fête de quartier de Saint-Raymond. Elle parle l’anglais, le français, l’espagnol et l’amharique et est la récipiendaire de multiples prix et bourses d’études, notamment la bourse de la Ville de Lachine et la bourse de soutien à la persévérance.

Related Articles

Un regard sur l’écoute des ancêtres dans la circularité du temps

Par Jahsun Promesse et Pohanna Pyne Feinberg Cet essai fait partie d’un projet de co-création mené par Pohanna Pyne Feinberg et l’équipe de l’éducation de la Fondation PHI en collaboration avec l’invité spécial Jahsun Promesse. Le projet de co-création comprend
Read More

Insights into Listening to Ancestors within the Circularity of Time

By Jahsun Promesse and Pohanna Pyne Feinberg This essay is part of a co-creation project led by Pohanna Pyne Feinberg and the PHI Foundation Education Team in collaboration with special guest Jahsun Promesse. The co-creation project also includes a video capsule that we invite you to
Read More

The Memory of Water: The Visual Poetry of A Steep Path

This poetic essay is the result of a co-creation project between Méshama Rose Eyob-Austin and Marie-Hélène Lemaire inspired by Jamilah Sabur’s work A steep path. It takes the form of an introduction followed by a water poem in two voices that explores the theme of
Read More

Relic Traveller: An Overview

By Marie-Hélène Lemaire Head of Education, PHI Foundation Come discover the Montréal iteration of British-Ghanaian artist Larry Achiampong's multidisciplinary project titled Relic Traveller at the PHI Foundation. This evolving and cyclical project has been
Read More
Related Exhibitions

Subscribe to our newsletter

* Required Fields