FR

Conversation avec les restes: scotcher et sculpter les objets avec Raphaëlle de Groot

Date and time
Thursday, April 19, 2018

Conversation avec les restes: scotcher et sculpter les objets avec Raphaëlle de Groot

Le 11 mars 2018, l’artiste Raphaëlle de Groot et DHC/ART Éducation ont coanimé un Happening célébrant la fin de l’atelier de création L’offre en conserves. Pour l’occasion, en compagnie des participants, Raphaëlle a créé une sculpture-assemblage avec les restes d’objets ayant servi aux conserves artistiques élaborées lors de l’atelier.

Pendant quatre heures, dans un geste collectif festif, un agglomérat d’objets a graduellement pris forme, et pris de l’expansion.

La capsule vidéo Conversation avec les restes est une trace de la conception collaborative de cette sculpture-assemblage à partager et à faire circuler.

Quelques mots de la part de Raphaëlle au sujet de Conversation avec les restes:

«Pendant plusieurs mois, l’atelier L’offre en conserves a généré une accumulation de choses apportées par les participants. Ces "choses" — rebuts et traîneries auxquels on accorde normalement peu d’attention — ont été considérées comme des trouvailles puis organisées sous forme de dépense: un stock commun permettant d’alimenter la création de "mondes" agencés dans des conserves destinées à être offertes à des personnes inconnues.

Ce travail, qui s’est déroulé au fil de réflexions collectives, a conféré une valeur symbolique au contenu de la dépense. Chaque chose a été investie d’un regard attentif et interrogée pour explorer ses évocations et significations potentielles.

Au terme de l’atelier L’offre en conserves, il était impossible pour moi d’envisager que cette charge de sens accumulé soit abandonnée et dissoute lors d’une mise aux déchets ou d’un recyclage du stock commun. Le Happening du 11 mars dernier, qui célébrait la fin de L’offre en conserves, était ainsi un ultime exercice collectif de bricolage de mondes, réalisé avec les restes de la dépense et des mots recueillis tout au long de l’atelier. Durant quatre heures, dans une frénésie de groupe, nous avons alors produit un agglomérat d’assemblages — un grand paquet composé de multiples petits paquets scotchés ensemble — pour inclure le plus de choses possible avant que le temps ne s’écoule.»

– Raphaëlle de Groot

Marie-Hélène Lemaire
DHC/ART Éducation

Photos: Daniel Fiset, Tanha Gomes et Marie-Hélène Lemaire

Related Articles

A Common Imagination: Nursery Rhyme Library

It is often difficult to establish the origin of the nursery rhymes we learned when we were children. How did they come down to us, and what do they say about us? Beyond these forms, how are we to gauge the political dimensions of these songs? These questions are central to the creative
Read More

Painting in Its Multiplicity

By Daniel Fiset Movements: RELATIONS is a tool designed by the PHI Foundation's Department of Education to encourage visitors to develop and elaborate on some key concepts of the exhibition RELATIONS: Diaspora and Painting. This article is complementary to the video
Read More

Workshop: A Common Imagination

Our workshop A Common Imagination will be offered to the public every Saturday afternoon from September 26 to November 28, 2020. To book a time slot, please visit our online reservation form. A Common Imagination is a creative workshop
Read More

Diasporic Identities: A Poetics of Relation and Dispersion

By Marie-Hélène Lemaire Movements: RELATIONS is a tool designed by the PHI Foundation's Department of Education to encourage visitors to develop and elaborate on some key concepts of the exhibition RELATIONS: Diaspora and Painting. The exhibition RELATIONS:
Read More
Related Exhibitions

Subscribe to our newsletter

* Required Fields