EN

Yinka Shonibare MBE

Pièces de résistance
Du 29 avr. 2015 au 20 sept. 2015
Commissaire
Cheryl Sim
Artiste
Yinka Shonibare MBE
À propos de l’exposition

Shonibare s’est fait connaître à travers le monde en privilégiant, dans sa pratique, l’utilisation du tissu wax comme dispositif conceptuel et formel. Bien qu’associé à l’Afrique par stéréotype, le tissu wax était fabriqué en Hollande; les Européens se sont approprié ce tissu inspiré des techniques indonésiennes du batik puis l’ont ensuite industrialisé. Avec ses origines croisées et confuses, le tissu wax s’avère un véhicule somptueux qui permet également à l’artiste d’investiguer la nature complexe de concepts comme l’identité, l’authenticité, l’ethnicité, la représentation, l’hybridité, la race, la migration, la mondialisation et le pouvoir.

Lire la suite

Shonibare s’est fait connaître à travers le monde en privilégiant, dans sa pratique, l’utilisation du tissu wax comme dispositif conceptuel et formel. Bien qu’associé à l’Afrique par stéréotype, le tissu wax était fabriqué en Hollande; les Européens se sont approprié ce tissu inspiré des techniques indonésiennes du batik puis l’ont ensuite industrialisé. Avec ses origines croisées et confuses, le tissu wax s’avère un véhicule somptueux qui permet également à l’artiste d’investiguer la nature complexe de concepts comme l’identité, l’authenticité, l’ethnicité, la représentation, l’hybridité, la race, la migration, la mondialisation et le pouvoir.

Yinka Shonibare MBE a recours à de multiples stratégies, entre autres l’auto-ethnographie et l’humour, qu’il combine à des références historiques et littéraires afin de produire un corpus à la fois attrayant et subversif. Sa réflexion critique sur les relations de pouvoir entre l’Afrique et l’Europe s’exprime par un traitement formel qui est simultanément fastueux et décadent. Dans un champ connexe d’exploration, il révèle son affection et son respect pour la culture et les institutions britanniques tout en mettant à mal les notions de classe et de privilège. C’est cette ambivalence même qui bouscule avec une grande efficacité certains binaires simplistes et qui manifeste sa subtile manière d’aborder et de traiter son sujet.

En 2005, Shonibare se méritait la distinction d’être nommé membre du «Most Excellent Order of the British Empire» (MBE). Alors que d’autres artistes afro-britanniques ont refusé cette décoration, Shonibare a officiellement adjoint l’acronyme à son nom d’artiste, soulignant ainsi les tensions présentes dans son travail: l’expérience d’être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, ses sentiments d’appartenance et de marginalisation.

Biographie

Né à Londres de parents nigérians, Yinka Shonibare MBE déménage à l’âge de trois ans avec sa famille à Lagos, au Nigéria, puis retourne en Grande-Bretagne pour y étudier les beaux-arts. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions aux États-Unis et en Europe, dans des cadres aussi prestigieux que la Documenta 10 et la 52e Biennale de Venise. Cette exposition majeure réunira des œuvres marquantes réalisées par l’artiste ainsi que des travaux récents en peinture, photographie, cinéma et sculpture.

Yinka Shonibare MBE a été finaliste au prix Turner en 2004. Une importante rétrospective de mi-carrière a circulé en 2008 et 2009 au Museum of Contemporary Art à Sydney, en Australie, au Brooklyn Museum à New York et au Museum of African Art du Smithsonian Institution à Washington, D.C. En 2011, la sculpture de l’artiste intitulée Nelson’s Ship in a Bottle a été choisie par la prestigieuse série de commandes «Fourth Plinth» de Trafalgar Square à Londres. En 2013, une grande rétrospective, montée au Yorkshire Sculpture Park à Wakefield, au Royaume-Uni, a circulé en partie aux Royal Museums Greenwich/The Queen’s House à Londres, au R.-U.; à GL Strand à Copenhague, au Danemark; à Gdańska Galeria Miejska à Gdansk, en Pologne; et au Wroclaw Contemporary Museum à Wroclaw, en Pologne. Shonibare vit et travaille à Londres.

Programme éducatif
Images
Vidéos reliées
Articles reliés

Retour sur l’événement Dissections: Yinka Shonibare MBE

Le mercredi 16 septembre dernier, DHC/ART Éducation présentait l’événement Dissections – Yinka Shonibare MBE. Cette table ronde est organisée en marge de l’exposition Pièces de résistance de Yinka Shonibare MBE, qui s’est terminée il y a
Lire la suite

Les fenêtres qui parlent: Entrequatreyeux et DHC/ART aux Journées de la culture

L’été 2015 a été encore une fois une belle occasion pour DHC/ART Éducation de collaborer avec le camp de photographie Entrequatreyeux. Deux cents campeurs de 10 à 15 ans sont venus visiter l'exposition Pièces de résistance de Yinka Shonibare MBE. Ils ont ensuite
Lire la suite

Retour en images sur le Happening Véritable wax

Dimanche dernier, nous avons organisé un Happening afin de célébrer la fin de l'atelier Véritable wax, conçu par l’artiste Moridja Kitenge Banza en collaboration avec DHC/ART Éducation. Cet atelier a été offert pendant toute la durée de l'exposition
Lire la suite

Open House: The Real Wax workshop with Moridja Kitenge Banza

Bits and pieces of assorted Dutch wax fabric covered the tables in the Education Room at DHC/ART a couple of weeks ago in a colourful array of creative potential. Over 30 people came to participate in our Open House event, where they had the opportunity to combine these pieces of fabric
Lire la suite
Audios reliés

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires