EN

Happening: atelier parc, chanter, pépin, envoyer avec karen elaine spencer

9
sept. 2019
Admission
Entrée libre
Date et heure
Lundi 9 septembre 2019 à 13h
À propos
Happening: parc, chanter, pépin, envoyer

Le dimanche 15 septembre 2019
De 13h00 à 17h00

Afin de célébrer la fin de l’atelier Le monde contient tout ce dont il a besoin, karen elaine spencer et l’équipe de l’éducation et de l’engagement public de la Fondation Phi vous invite à un Happening intitulé parc, chant, pépin, envoyer.

Durant Le monde contient tout ce dont il a besoin, les participants se sont vus confier des pamplemousses sur lesquels ils et elles devaient inscrire quatre mots: un lieu, une action, une chose et un mot au choix. En petites équipes, les participants ont ensuite utilisé leurs mots, ainsi que ceux des autres, pour rédiger des instructions sur des cartes postales. Ces instructions, souvent absurdes, invitaient les participants à reconsidérer la place de l’art au quotidien, et proposaient une autre manière de concevoir le geste créatif.

Depuis quelques mois, nous conservons des instructions de participants. Certaines de ces instructions nous ont été confiées avec soin, alors que d’autres ont été oubliées dans la galerie ou abandonnées. Avec cet événement, nous souhaitons réactiver le potentiel performatif de ces cartes postales, que nous lirons comme des scénarios, des partitions ou des notes. Durant le Happening, nous allons interpréter les instructions à l’aide de stratégies diverses. Vous êtes invités à vous joindre à nous pour consulter les cartes postales. Vous pourrez en choisir une pour l’envoyer à quelqu’un que vous connaissez (ou que vous ne connaissez pas), ou même choisir d’en performer une. Ceux et celles qui souhaitent participer à l’atelier pourront également le faire, pour une dernière fois.

Événement Facebook

Biographie

karen elaine spencer

née: l’année du poisson d’argent

petite enfance: chantait doucement des histoires à des mouchoirs froissés sur la banquette arrière de la voiture familiale

adolescence: s’est enfuie de chez elle pour étudier l’art de l’oubli

à présent: crée des ateliers pour des artistes qu’elle admire. elle infiltre des bureaux gouvernementaux, des stations de train, des métros et des parcs pour transmettre des messages secrets. elle est une promeneuse, une flâneuse. elle prend le métro, écoute les rêves, pèle des oignons, elle s’assied. elle peint, écrit, pointe et elle pirouette.

Photo: Daniel Fiset et Tanha Gomes

Exposition reliée

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires